Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 21:08

5/5 - LE FESTIN NU - NAKED LUNCH

(Délires paranoïaques stupéfiants)

Le Festin nu, réalisé en 1991, est une adaptation du roman du même nom de William Burroughs. Intrigue mêlant création, drogue, hallucinations, sexe, homosexualité, et délires paranoïaques autour d’une société parallèle où des agents tentent d’arrêter une organisation faisant le commerce de différentes drogues dans l’Interzone.

Le film de Cronenberg est en partie un biopic de William Burroughs. Un des auteurs les plus représentatifs de la Beat Generation, Burroughs a écrit son livre sous l’influence continuelle de drogue, mettant bout à bout des textes dans un ordre plutôt fantaisiste. Dans le film de Cronenberg, William Lee tue accidentellement sa femme. Cet acte représente la fin de son hétérosexualité et l’acceptation de son homosexualité. Ce tournant marque également un nouveau départ vers l’écriture (à la fin du film, pour prouver qu’il est bien écrivain, Lee devra tuer une autre Joan, une nouvelle représentation de sa femme). Après cet incident, Lee se réfugie dans l’Interzone, une zone de son cerveau. Dans son délire, l’Interzone est en fait une ville d’Afrique, centre névralgique d’une machination. Lee se rend alors compte qu’il est un agent et on lui demande de rédiger des rapports. On, ou plutôt sa machine à écrire, sa Clark Nova,  qui, après prise de drogue, se transforme en machine/cafard dont le corps est un anus qui parle. A travers l’écriture de ses rapports, Lee, sans s’en rendre compte, écrit un chef-d’œuvre, le festin nu. Le thème de la création est abordé, ainsi que le danger de se faire posséder par ses créations. La création est alors assimilée à un virus, qui prend possession de l’auteur.

Le Festin nu est une réalisation absolument extraordinaire de Cronenberg, riche en répliques extraordinaires. Une jouissance à l’état pur pour les fans du genre et du réalisateur. A l'affiche, Lee est interprété par un excellent Peter Wellers (Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension, Robocop) , accompagnés d'acteurs comme Ian Holmes (Alien, le huitième passager, Brazil), Roy Scheider (Les Dents de la mer, Marathon Man, Le Convoi de la peur), ou encore Judy Davis (Barton Fink, Les Pleins pouvoirs, Marie-Antoinette).

 

Le-festin-nu-1.jpgLe-festin-nu.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 5-5
commenter cet article

commentaires