Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 18:53

4/5 - FAUX REPORTAGES

Pour ceux qui n'aiment pas regarder de vrais reportages, le cinéma propose régulièrement et parfois avec beaucoup de talent de faux reportages. En voici trois qui valent le détour :

CHONICLE (2012) - Ados super-héros

Pas facile d'être ados et encore moins facile de développer dans le même temps des super-pouvoirs. C'est ce que découvre trois adolescents. Chacun intègre ses nouveaux pouvoirs à sa manière, selon son caractère, sa vie de famille ou encore sa popularité à l'école. Nous suivons cette tranche particulière de leur vie essentiellement grâce à la récente volonté d'Andrew de filmer tout ce qu'il vit.

Depuis quelques années, le cinéma est littéralement submergé par les super-héros : Thor, Captain America, Superman, Batman, etc... Mais Chronicle apporte un regard nouveau. Les films classiques du genre abordent toujours le sujet avec beaucoup de sérieux. Le Bien et le Mal s'affrontent, et chaque histoire met en jeu la survie du monde. L'apprentissage. Pas le temps de rigoler donc et l'apprentissage des super-héros, lorsqu'il est traité, s'apparente à un entrainement pour vaincre le plus rapidement possible les forces du Mal.

Dans Chronicle, Max Landis s'intéresse humainement aux conséquences de l'apparition de tels pouvoirs sur des ados. Evidemment, qu'au premier abord ils s'en amusent, ils en explorent les possibilités pour leur propre jouissance, sans penser une seconde à les utiliser pour sauver le monde, c'est bien naturel. Tout en s'amusant, ils s'entrainent et ces pouvoirs prennent alors toujours plus de place et influence autant leur développement personnel.

3 faux reportages

WHAT WE DO IN THE SHADOW (2014) - vampires super-casse-couilles

Qui ne s'est jamais demandé quelle pouvait être la vie de quatre vampires en colocation de nos jours ? What we do in the Shadow nous en offre une vision.

Ce film néo-zélandais, signé Jemaine Clement et Taika Waititi, nous invite dans la maison de quatre vampires et nous offre le privilège de suivre leur vie au quotidien. Viago (Waititi), Vladislav (Clement), Deacon et Petyr ont tous un profil bien différent, à commencer par leur âge, ce qui ne facilite pas la cohabitation. Petyr a tout de même 8000 ans ! Mais, malgré quelques querelles que toutes les personnes qui cohabitent connaissent, l'ambiance est plutôt bon enfant. On apprendra tout de même que la vie de vampire n'est pas aussi rêvée qu'on pourrait le penser. Impossible, par exemple, d'aller en boîte de nuit sans être invité à y entrer !

What we do in the Shadow est un documentaire totalement absurde à prendre au 32e degré. Si cet humour est le vôtre, vous passerez un sacré bon moment avec cette bande de charlots. De préférence à voir à plusieurs pour rire encore plus. La réalisation est parfaite, allant jusqu'au bout de l'idée. On retient également les géniales illustrations servant à la présentation des personnages. Sans oublier la narration de Viago et sa touchante timidité. Tout simplement génial.

3 faux reportages

THE VISIT (2015)

Deux enfants, Becca et Tyler, vont passer une semaine chez leur grands-parents qu'ils n'ont jamais vu, leur mère ayant coupé les ponts il y a plusieurs années. Becca veut faire un reportage sur ses grands-parents et c'est donc au travers de deux caméras que l'on vit toute l'histoire.

Autant certains films du genre m'ont carrément donné mal au crâne, tel Cloverfield, l'effet caméra au poing de la présente réalisation de M. Night Shyamalan est plus qu'agréable à visionner.

Un malaise s'installe progressivement dès l'arrivée de Becca et de Tyler chez leurs grands-parents. Des épisodes toujours un peu plus bizarres se succèdent, faisant grimper le suspens par petites touchent. Les deux vieux ont toujours une bonne explication à donner, mais il y a vraisemblablement quelque chose qui cloche dans cette maison. Mais il ne fait pas en dire plus...

On y découvre deux bons acteurs, particulièrement la jeune australienne Olivia DeJonge. Les grands-parents sont quant à eux aussi parfaitement chaleureux que flippants. Une bonne réalisation de M. Night Shyamalan après quelques réalisations pas bien terribles. J'étais personnellement resté sur un Phénomènes bien décevant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 4-5
commenter cet article

commentaires