Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 16:04

3,5/5 - JAWS : LES DENTS DE LA MER (sourire ravageur)

Premier épisode d'une saga à laquelle on ne retiendra que cet opus, Les Dents de la mer est un classique du film d'épouvante, réalisé en 1975. Troisième long-métrages du grand Steven Spielberg, après Duel (1971) et Sugarland express (1974), dans lequel il renoue avec le suspens, un suspens simple mais efficace comme dans Duel. Des moyens techniques supplémentaires pour Les Dents de la mer, avec un requin mécanique très réaliste, alors que dans duel, un unique automobiliste et un camion poursuiveur suffisaient à faire monter la pression. Mais les moments les plus angoissants sont peut-être ceux où l'on ne voit pas le requin (faut-il rappeler à l'occasion que l'on ne voit jamais le chauffeur du camion de Duel ?). Spielberg arrive à nous faire flipper avec deux simples accords de piano, grâce au compositeur de génie John Williams. Prodigieux !

Le synopsis, tout le monde le connaît. Un requin inspire la terreur, dès le moment où il commence à attaquer les baigneurs d'une bourgade touristique. Malgré les vives recommandations du chef de la police Brody (Roy Scheider, French Connection, Le Convoi de la peur, Marathon Man, Le Festin nu, Back Home), le Maire refuse de fermer les plages en pleine saison, par peur de perdre des touristes, principal revenu de la ville. Un combat classique fait rage entre la sécurité de la population et l'appât du gain.

Finalement, pour stopper le carnage, Brody part en mer traquer le requin blanc, accompagner du vieux loup de mer Quint (Robert Shaw, L'Arnaque, Black Sunday, La Rose et la flèche, Les Grands fonds) et de l'océanologue Matt Hooper (Richard Dreyfuss, American Graffiti, Rencontre du 3ème type, Stand by Me, Les Filous, Etroite surveillance, Piranha 3D, clin d'œil où il rejoue le rôle de Matt Hooper).

Les effets spéciaux de l'époque se résument à un magnifique requin mécanique, démontrant que ceux-ci n'ont pas besoin d'être omniprésents, et qu'ils ne constituent qu'un support pour un film de qualité comme Les Dents de la mer. Spielberg signe là un film référence dans l'histoire du film d'épouvante.

jaws-1

jaws.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 3 -5-5
commenter cet article

commentaires

Tietie007 21/09/2011 14:18


Le film qui aura lancé Spielberg !