Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 16:23

4,5/5 - LE NOUVEAU MONDE (Roméo et Juliette des temps anciens)

Le Nouveau monde est un biopic relatant l'histoire de l'amérindienne Pocahontas, revisitée par Terrence Malick. A l'époque des explorateurs du début du XVIIème siècle, un officier anglais et une jeune indienne tombent amoureux. Etant donné le gouffre qui sépare leur peuples, cet amour paraît impossible. La partie douce de leur rencontre et de leur découverte ne dure donc pas éternellement, chacun étant lié à son milieu si opposé.

D'ailleurs, tout s'oppose dans ce récit. La luxuriance s'oppose à la famine et à la maladie. La liberté et l'innocence du peuple indigène et l'organisation hiérarchisée et militaire des colons. L'espoir du nouveau monde fait place au désespoir et à la désillusion croissante. Lorsque, dans la dernière partie, on arrive à Londres, le contraste est immense et on se rend compte alors à quel point le calme et la nature régnaient précédemment.

Le voyage que nous entreprenons dans Le nouveau monde nous fait passer par toutes les émotions. Nous découvrons tout d'abords un peuple plein de vie. Leurs maquillages et leurs habits sont très beaux. Leur simplicité est envoutante. Malick s'interroge sur des thèmes comme la définition de soi, la capacité à changer, l'acceptation des différences (culturelles), la fidélité, l'importance des racines, l'appartenance à un groupe, les notions de pouvoir et de conquête, etc.

Les maquillages et les costumes sont magnifiques et plein d'originalité dans les détails. A plus grande échelle, ce sont les décors, les paysages et les couleurs qui sont superbes. Quant à la grande qualité des cadrages et des mouvements de caméras, celle-ci est purement jouissive. On a parfois l'impression de regarder, non pas un film, mais une suite de photographies de maîtres. Le visuel, une des marques de fabrique de Terrence Malick, frise donc l'excellence.

La bande originale, signée James Horner, est constituée d'une musique douce et envoutante, qui accompagne des images et une histoire souvent cruelles. A l'image d'un film comme La ligne rouge, on vit l'histoire en partageant les réflexions et pensées des deux protagonistes. Peu de dialogues donc, mais des monologues emplis de poésie et de philosophie, dispensés en voix off, donnant un caractère un peu décousu mais très humain. Cela donne également l'impression de s'immerger dans la tête des personnages et de bénéficier ainsi de plus d'intimité, mais également de plus d'authenticité et d'humanité. C'est à la manière d'un philosophe humaniste que Malick s'exprime dans ses films.

Outres Colin Farrell, le Roméo explorateur, et Q'orianka Kilcher, Pocahontas, on y côtoie Christopher Plummer, Christian Bale ou encore Wes Studi, une tête bien connue des films mêlant des indiens d'Amérique (Danse avec les loups, Le dernier Mohican, Geronimo).

Le nouveau Monde-5

Le nouveau Monde-6

Le-nouveau-Monde-1.jpg

Le-nouveau-Monde-3.jpg

Le-nouveau-Monde-4.jpg

Le-nouveau-Monde.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 4 -5-5
commenter cet article

commentaires