Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 14:52

4/5 - INSIDE DEEP THROAT (Analyse d'une révolution culturelle)

inside-deep-throat.jpgUn documentaire sorti en 2004 sur le film le plus rentable de l'histoire du cinéma, avec une narration de Dennis Hopper.

Deep Throat (1972) fut avant tout un film émancipateur. Pour la première fois, des femmes de la classe moyenne rentraient dans un cinéma porno. Un scénario comique n'est pas la seule raison de son succès commercial. C'est aussi l'opposition féroce du gouvernement et des milieux conservateurs qui participèrent à ce succès. Pour un coût inférieur à 25'000 $, Deep Throat en a rapporté plus de 600 millions. Le réalisateur lui-même, Gerard Damiano, dira que ce n'est pas un bon film, mais que son succès est dû à la controverse qu'il a créée. Les acteurs pornos faisaient des films essentiellement par esprit de rébellion, dans cette société puritaine.

Gerard Damiano comprend que la révolution sexuelle approche lorsque les femmes, qu'il coiffe dans le salon où il travaille, lui racontent leurs malheurs conjugaux. A cette époque, le sexe est totalement tabou.

A cette époque, les scènes de sexes explicites n'étaient autorisées que pour des films à caractère éducatif. Le monde de la pornographie était en plus dominé par la pègre, ce qui en faisait une activité à la limite de la criminalité. C'est d'ailleurs le financement par la mafia qui permit à Damiano de tourner Deep Throat. Après sa sortie, Damiano préférera vendre ses parts à la mafia par peur de l'exécution de menaces. Celle-ci prend alors le contrôle de la distribution et des recettes.

Il a l'idée du scénario quand il voit ce dont est capable Linda Lovelace sur le tournage d'une scène de fellation. Impressionné, il décide d'en faire un long métrage. Cet acte en lui-même était spécial car il était considéré comme contre-nature. De plus, l'orgasme était considéré comme presque exclusivement réservé aux hommes. Damiano voulait un orgasme féminin dans son film, qui est plus difficile à montrer, pour que l'on y croie vraiment. Le concept de Damiano porte sur un fantasme purement masculin qui veut que la femme prenne autant de plaisir que l'homme lors d'une fellation.

En 1968, le gouvernement de Nixon lance une étude scientifique visant à déterminer si la pornographie est néfaste pour les adultes. Les conclusions montrent que ce n'est pas le cas et que les lois contre la pornographie sont inutiles. Nixon convainc alors le Sénat de rejeter ces conclusions. Cet épisode nous montre l'écart entre les puritains d'un côté et la montée de la pornographie de l'autre. Deep Throat devient le centre de la lutte contre la pornographie à Time Square, où a eu lieu la première, en juin 1972. Un article du New York Times fait encore grimper l'affluence. Le film est projeté 20h/24h et les salles sont remplies. Pourtant, un juge décide qu'il est trop décadent, et le fait retirer des salles de New York. Ce coup d'éclat va alors susciter l'intérêt de tout le pays. Deep Throat est alors interdit successivement dans 23 états.

Après 3 ans d'enquête, le gouvernement engage un procès pour faire disparaître à jamais les films pornos. 117 personnes sont accusées de conspiration ! Mais le bouc émissaire choisi fut l'acteur Harry Reems (qui à la base n'était qu'un technicien, et qui au final ne fut payé que 250 $). L'interview du procureur puritain Larry Parrish, qui dit avoir été contaminé par le film, est tout simplement incroyable. Harry Reems fut déclaré coupable, considéré comme un véritable démon, risquant jusqu'à 5 ans de prison.

Pendant ce temps, Nixon démissionnait, sous le coup de l'affaire du Watergate, tombé à cause de l'informateur surnommé… Deep Throat.

Le démocrate Jimmy Carter est alors élu. Peu après, la condamnation de Reems est annulée. Cependant, tout n'est pas rose pour lui, puisque sa tentative de faire évoluer sa carrière s'écroule lorsqu'on lui refuse, au dernier moment, un rôle dans Grease, considérant qu'il n'a pas sa place dans un film classique. Il sombre alors dans l'alcool et la drogue, perdant absolument tout, se retrouvant dans la rue.

Dans les années 80, Reagan commande une nouvelle étude, la Commission Reese pour déterminer si la pornographie est néfaste, cette fois basée sur des témoignages, poursuivant les efforts de Nixon.

De son côté, Linda Lovelace est entraînée dans les mouvements féministes contre la pornographie, qui accusent ce milieu de considérer la femme comme un objet. Elle affirmera avoir été prise en otage par son compagnon et avoir été forcée à faire du porno. Elle essayera ensuite de refaire sa vie, mais perd successivement chacun de ses boulots, dès qu'on apprend qui elle est. Elle retournera vers le milieu de la pornographie, qu'elle avait dénoncé, à 51 ans. Elle meurt dans un accident de voiture en 2002.

Pendant ce temps, la pornographie a suivi une pente descendante. La production de films se démultiplie, mais la qualité s'croule. On passe du porno artistique à du porno uniquement financier et perverti.

Au final aucun des acteurs du film, Damiano y compris, n'aura profité ni de la renommée, ni des retombées financières du film.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Documentaire
commenter cet article

commentaires