Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 12:57

4,5/5 - VIRGIN SUICIDES (Modèle d'éducation)

Virgin Suicides, c'est la claque distribuée, en 1999, par Sofia Coppola. Sofia Coppola, c'est la fille de Francis Ford Coppola. Et Francis Ford Coppola, c'est le réalisateur de la trilogie Le Parrain, d'Apocalypse Now, et de Dracula, mais aussi le co-producteur de Virgin Suicides. La boucle est bouclée.

Virgin Suicides est l'adaptation du roman du même nom de Jeffrey Eugenides, publié en 1993, avec un scénario réécrit pour le cinéma par Sofia Coppola elle-même. Elle signe là son premier long-métrage après avoir joué plusieurs petits rôles dans sa jeunesse. Elle commence sa carrière par de multiples apparitions plus ou moins consistantes dans des films de son père. Par exemple, dans la trilogie du Parrain, elle joue des rôles non crédités dans les deux premiers (un bébé baptisé à 1 an, une petite fille à 3 ans), puis joue le rôle de Mary Corleone, la fille, de Michael Corleone (Al Pacino). Entre temps, à 13 ans, elle tient le rôle d'Anne Chambers, dans le Frankenweenie de Tim Burton. Mais sa carrière en tant qu'actrice sera brève, et s'arrêtera à l'époque de Virgin Suicides, avec ses rôles dans Star Wars : Episode I (1999) et CQ (2001), le premier film en tant que réalisateur de son frère cadet Roman.

Virgins Suicides, c'est l'histoire de 5 filles et de leurs parents, dans l'Amérique puritaine des années 70. Ces cinq filles, qui rêvent de liberté, avides d'expériences de toutes sortes, sont constamment bridées par des parents ultra restrictifs et conservateurs.

Le premier signal d'alarme est lancé par Cecilia, la plus jeune qui tente par deux fois de mettre fin à ses jours. La deuxième fois sera la bonne. Les parents, loin d'en tirer des conclusions quant à leur éducation, durcissent encore leur manière d'élever leurs quatre autres filles. L'histoire se finit en coup d'éclat sans espoir. Tragique, injuste, l'issue surtout pas inévitable met le spectateur en colère. Après la première réaction sanguine, une réflexion s'amorce. On repense aux doux visages de ces filles se ternissant, à leur regard perdant de leur intensité à mesure que le temps passe, à leurs efforts acharnés pour garder contact avec leurs amis, lorsqu'elles sont gardées enfermées dans la maison familiale.

Cette critique sans compromis de la société est marquée par une première horreur, dès le début du film. Ou plutôt d'une deuxième, car c'est après la mort de Cecilia que le Père Moody, interprété par Scott Glenn (Apocalypse Now, L'Etoffe des herosLe Silence des agneaux, Sucker Punch), vient voir la mère pour la rassurer, en lui disant qu'il considère la mort de sa fille comme un accident (et non comme un suicide). Double bénéfice. Non seulement Cecilia ira au Paradis, mais en plus il n'y a pas lieu de se remettre en question, puisque ce n'est pas un suicide, mais juste un accident.

Après cette tragique disparition, Cecilia continue à vivre à travers les autres, dans les souvenirs. Elle hante l'esprit des survivants, amenant tristesse et culpabilité. Les regards changent, les gens ont besoin de parler, de chercher des coupables. Et puis l'espoir renaît. Lux tombe amoureuse. Toutes quatre se mettent à flirter. Un sommet de bonheur avant la descente aux enfers.

Virgin Suicides est un film poétique, dramatique, touchant, agrémenté d'une pointe d'humour noir.

A l'affiche, que de très bons acteurs. Les rôles des parents sont tenus par James Wood (Videodrome, Vampires) et Kathleen Turner (A la poursuite du diamant vert, Peggy Sue s'est mariée). Les cinq filles sont interprétées par Hanna R. Hall (Cecilia, 13 ans), Kirsten Dunst (Lux, 14 ans), Chelse Swain (Bonnie, 15 ans), A. J. Cook (Marie, 16 ans, ou JJ, dans Esprits criminels) et Leslie Hayman (Therese, 17 ans).

A noter également les présences de Josh Hartnett et d'Hayden Christensen, le futur Anakin Skywalker et Dark Vador, ainsi que la participation de Danny DeVito.

Virgin suicidesVirgin suicides-1

Virgin suicide-3Virgin suicide-4

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 4 -5-5
commenter cet article

commentaires