Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 00:42

4,5/5 - TRAFFIC (La drogue sous toutes ses coutures)

Excellente réalisation de Steven Soderbergh, en 2000, Traffic explore le marché de la drogue sous tous les angles et de tous les points de vue. Consommateurs, trafiquants, femme de trafiquant, dealers, forces de polices, juge de la Cour Suprême des Etats-Unis, cartels mexicains. Chaque acteur est passé sous la loupe. Des histoires qui s'entrecoupent. La couleur change selon le personnage que l'on suit, pour un rendu visuel totalement réussi.

Celle de Robert Wakefield (Michael Douglas), juge de la Cour Suprême, nommé à la tête de la lutte antidrogue. Il engage un combat acharné et sans compromis contre la drogue qui sévit aux Etats-Unis, chez les jeunes notamment. Son plus dur combat va finalement le ramener au sein même de son foyer, lorsqu'il découvre que sa propre fille consomme depuis peu du crack.

L'histoire d'Helena Ayala (Catherine Zeta-Jones), la femme d'un riche trafiquant, qui va découvrir son business au moment de son arrestation. Loin de se laisser abattre, elle va reprendre en main les affaires de son mari, pendant que celui-ci est en prison.

Celles Montel Gordon (Don Cheadle) et Ray Castro (Luis Guzman), deux agents infiltrés de la Drug Enforcement Administration, des flics de terrains prenant tous les risques.

Celle d'Eduardo Ruiz, un petit trafiquant, arrêté par Gordon et Castro, qui devra témoigner contre Ayala.

Et l'histoire de Javier Rodriguez (Benicio Del Toro), un flic mexicain honnête, sous les ordres du corrompu Général Salaza. Javier résiste à la cupidité et va jusqu'à combattre Salaza pour rester intègre.

Le tout nous est raconté avec un grand réalisme, mettant à mal tous les rouages du système. Au final, peu en ressortent indemnes. Par les différents angles qu'il aborde, Soderbergh ne prend pas réellement position et nous livre un portrait objectif de la filière de la drogue.

traffic-2.jpgtraffic-6.jpgtraffic-3.jpgtraffic-5.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 4 -5-5
commenter cet article

commentaires