Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 20:31

2,5/5 - THE WICKER MAN - Le Dieu d'osier (spiritualité, rites et croyances)

The Wicker Man est un classique du cinéma d'horreur, un film mythique, réalisé en 1973. Tom Hardy réalisait alors son premier film. Il en réalisera un deuxième en 1986, avec The Fantasist, un thriller avec lequel il rencontrera moins de succès. En 2010, il signe une troisième réalisation avec The Wicker Tree. Une suite de The Wicker Man ? Pas vraiment, plutôt un autre épisode, puisque ce film est basé sur le second roman de la trilogie de Hardy : "Cowboy for Christ". On retrouve dans le rôle du leader de l'île un certain Graham MacTavish (John Rambo, Middle Men), un pur écossais AOC. Quant à Christopher Lee, c'est pour l'honneur qu'il apparaît le temps d'un caméo symbolique.

Dans The Wicker Man, nous suivons l'arrivée sur une petite île d'Ecosse du Sergent Howie (Edward Woodward), débarquant tout droit des Highlands, pour enquêter sur la disparition d'une petite fille. Le spectateur est d'ailleurs bercé par un accent scottish pur jus, avec roulement de "r" en bonne et due forme. Le flic, très pieu et très prude, un vrai coince, va donc se retrouver sur une île de débauche. Les invitations à l'orgie générale se multiplie, mais Howie restera intègre jusqu'au bout, ne perdant pas un instant l'objectif de sa mission : retrouver la petite Rowan Morrison. Cependant, les habitants de l'île, vouant des cultes à la Nature, et vivant de toutes les libertés, ne vont pas l'aider dans sa tâche, puisque tous vont aller jusqu'à nier l'existence même de la fillette.

Howie se trouve confronté à une population aux croyances peu chrétiennes, qui dépassent largement sa faible ouverture d'esprit. Leur croyances sont en fait très novatrices et très modernes dans les idées, mais plutôt réactionnaires dans la pratique. On a parfois l'impression d'y voir des références hippies, même si le mouvement est sur le déclin depuis le début des années 70.

The Wicker Man est un film d'épouvante empli d'un lyrisme libertin, relevé d'une pointe d'ésotérisme, d'érotisme et de nudité (sans silicone). La fille de l'auberge, Willow (Britt Ekland) met par exemple l'intégrité d'Howie à rude épreuve, avec une dance ensorceleuse accompagnée d'un chant l'invitant à le rejoindre dans la tenue d'Adam. Le film a certes pris un coup, depuis 1973, mais il semblerait que le remake de 2006, de Neil LaBute (avec Nicolas Cage et Ellen Burstyn), n'ait pas réussi son rôle de modernisation. Il faut dire que l'œuvre originale bénéficie de la présence de Chistopher Lee, dans l'un de ses meilleurs films d'horreur. Plus récemment, Christopher Lee est surtout connu pour ses rôles marquants dans Le Seigneur des Anneaux (Saroumane), Star Wars (Comte Dooku), ou dernièrement dans Hugo Cabret (Monsieur Labisse).

The-Wicker-Man.jpgThe-Wicker-Man-3.jpg

The-Wicker-Man-Chistopher-Lee.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 2 -5-5
commenter cet article

commentaires