Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 22:32

4,5/5 - SCARFACE (How to be a gangster)

Année de production :1983

Réalisation : Brian De Palma (Les Incorruptibles, L'impasse, Mission : Impossible), avec un scénario d'Oliver Stone (réalisateur de Platoon, JFK, Tueurs nés)

Avec : Al Pacino (Le Parrain, Donnie Brasco, L'associé du Diable), Michelle Pfeiffer (Les sorcières d'Eastwick, Batman, le Défi, Sam, je suis Sam), Steven Bauer (révélé par ce film, puis vu dans L'Esprit de Caïn, Le 11ème commandement, Traffic), Mary Elizabeth Mastrantonio (Abyss, Robin des bois : prince des voleurs, En pleine tempête)

Grand Film de gangster signé Brian De Palma, un remake du Scarface, de 1932, réalisé par Howard Hawks et scénarisé par Ben Hecht. C'est d'ailleurs à ces deux hommes que De Palma dédie son film.

Scarface met en scène l'évolution fulgurante de Tony Montana, un Cubain rentré illégalement aux Etats-Unis, en 1980, pour fuir Castro. Au grand dam de sa mère, la petite frappe va s'élever au rang d'homme de main, puis de caïd, pour finalement se trouver à la tête d'une puissante organisation de trafique de drogue. Tony va monter les échelons grâce à ses énormes ambitions, sa très grande gueule et une assurance hors du commun.

Il débute avec son ami Manny Ribera (Steven Bauer), en travaillant pour un certain Frank Lopez (Robert Loggia, L'honneur des Prizzi, Lost Highway), trafiquant de drogue. Mais Tony le trouve trop peu ambitieux. En plus, il tombe amoureux de sa compagne Elvira (Michelle Pfeiffer). Il décide donc de se mettre à son compte, et emporte Elvira avec lui. La vie est alors magnifique, Tony vit avec la femme qu'il convoitait tant, il croule sous l'argent, sniffe un peu de coke.

Mais plus le statut d'un truand est élevé et plus les dangers deviennent nombreux. L'intérêt de la police s'accroît de manière exponentielle, l'ivresse du pouvoir menace, les rivaux veulent vous éliminer, et on ne peut plus se permettre la moindre faute d'écart, la moindre erreur. Difficile de garder la tête froide au milieu de tout ça. Le pouvoir, Tony veut l'exercer sur tout et tout le monde, même sur sa sœur Gina (Mary Elizabeth Mastrantonio), aux dépends de sa liberté. Cette soif de pouvoir et cette assurance démesurée vont finir pas lui jouer des tours.

Al Pacino interprète Tony Montana de manière vraiment géniale. Son personnage et son accent, resteront à jamais dans les annales du cinéma. Ce rôle est un des meilleurs d'Al Pacino, après celui de Michael Corleone dans Le Parrain, tout comme Scarface est un des plus grands films de gangsters qui soient. A voir et à revoir.

Pour la petite histoire, le premier Scarface, de 1932, n'était pas l'œuvre originale. Il était basé sur le roman du même nom de Maurice Coon (1902-1930), qui l'écrivit sous le pseudonyme Armitage Trail. Le titre Scarface, vient du surnom donné à Al Capone, grand mafieux de l'époque, qui avait des cicatrices au visage récoltées au cours d'une bagarre. Coon l'écrivit en 1929, une année avant de mourir subitement d'une crise cardiaque.

Dernier mot sur le nom du héro. Celui qui s'appelait Tony Guarino dans le roman de Coon, devient Tony Camonte dans le film d'Howard Hawks. Oliver Stone, dans son scénario, donne au héro le nom de Tony Montana en l'honneur du joueur de football qu'il préfère, Joe Montana.

Scarface-1.jpgScarface-3.jpg

Scarface-4.jpgScarface-6.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 4 -5-5
commenter cet article

commentaires