Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 14:17

2,5/5 - LES ANGES MANGENT AUSSI DES FAYOTS (Comédie de castagne)

Les-anges-mangent-aussi-des-fayots-2.jpgBaffes et gros coups de poing en série au programme de ce film d'Enzo Barboni. Charlie (Bud Spencer) un champion de catch. Un jour, la mafia le menace pour qu'il perde un combat. Refusant de se plier, il gagne puis disparaît, profitant du fait que personne ne connaît son nom. Personne sauf Sonny (Giuliano Gemma), qui entrevoit son visage un peu plus tôt. Sous l'impulsion de ce dernier, les deux hommes se rapprochent. Ils décident d'infiltrer le camp d'Angelo, un ponte de la mafia au rictus figé par une paralysie faciale. Situations comiques caricaturales se succèdent, parodiant les films de gangsters. A la fin, on ne compte plus le nombre de baffes distribuées, la marque de fabrique du bastonneur Spencer.

Bud Spencer qui n'est pas un acteur américain comme on pourrait le croire. Il est en fait un italien de pure souche, né Carlo Pedersoli, à Naple, en 1929. Même chose pour Terence Hill, né Mario Girotti, à Venise, en 1939.

Carlo Pedersoli devient Bud Spencer à l'occasion du film de Giuseppe Colizzi Dieu pardonne… pas moi! (1967, Dio perdona... Io no!), qui marque les débuts du mythique  duo de comiques loufoques qu'il reformera de nombreuses fois avec Terence Hill. Les deux comiques bagarreurs vont aligner les comédies parodiant westerns, films d'action ou de gangsters.

On les retrouve ensuite dans les westerns comiques Les quatre de l'Ave Maria (1968) et Griffe pour griffe (1969), tous deux sous la houlette du même Colizzi. Puis dans On l'appelle Trinita (Enzo Barboni, 1970), qui sera suivi de On continue à l'appeler Trinita (Barboni , 1971), Maintenant on l'appelle Plata (Colizzi , 1972). Les nombreux westerns-comédies, réalisés à cette époque en Italie, font écho aux westerns à succès de Sergio Leone : Pour une poignée de dollars (1964), Et pour quelques dollars de plus (1965), Le bon, la brute et le truand (1966), Il était une fois dans l'Ouest (1968), etc.

Entretemps, tous deux ont évidemment joué dans des réalisations parfois sérieuses, parfois comiques tels que des westerns et des thrillers. Bud Spencer interprète, par exemple, à plusieurs reprises certains personnages dans différentes franchises tels le super sheriff Hall (2 films), l'inspecteur "Piedone" Rizzo  (4 films), Jack Clementi (6 téléfilms), ou encore Jack 'Extralarge' Costello (12 téléfilms). Quoiqu'il en soit, cela fait toujours un peu bizarre de voir un film qui ne réunot que l'un des deux compères, tant leur duo est devenu évident film après film.

Le duo comique Spencer-Hill à également joué dans : Le Corsair noir (Lorenzo Gicca Palli, 1971), Attention! On va s'fâcher! (Marcello Fondato, 1974), Les deux missionnaires (Franco Rossi, 1974), Deux super-flics (Barboni, 1977), Pair et impair (Sergio Corbucci, 1978), Cul et Chemise (Italo Zingarelli, 1979), Salut l'ami, adieu le trésor (Corbucci, 1981), Quand il faut y aller, il faut y aller (Barboni, 1983), Attention les dégâts (Barboni, 1984), Les super-flics de Miami (Corbucci, 1985) et Petit papa baston (1994), une dernière collaboration signée Terence Hill himself.

Les-anges-mangent-aussi-des-fayots.jpg 

Les-anges-mangent-aussi-des-fayots-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 2 -5-5
commenter cet article

commentaires