Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 16:49

3/5 - LA DERNIERE TENTATION DU CHRIST (Conte d'antant)

Pourquoi regarder un film datant de 1988 et retraçant la fin de la vie de Jesus, lorsque l'on ne croit absolument pas en Dieu, aux textes bibliques, et que l'on a même une certaine aversion pour (presque) tout ce qui caractérise les religions ? C'est la question que je me suis posée, moi qui refuse toute aliénation, individuelle ou collective, toute soumission aveugle, et qui condamne le dicta des chefs religieux, soi-disant plus en connexion avec le tout-puissant que le croyant lambda débordant de foi. Je respecte ceux qui croient en quelque chose, même si ce n'est pas mon cas, mais ne crois ni à l'authenticité des textes bibliques, ni à la relation privilégiée que revendiquent les religieux de métier, et encore moins qu'un Dieu miséricordieux attache de l'importance à la grandeur et à l'opulence des lieux de culte.

Mais je m'éloigne du sujet et de la question initiale : Pourquoi regarder La dernière tentation du Christ ?

Premièrement, parce que réalisateur est Martin Scorsese, un des Dieux du cinéma, justement. La liste des films de Scorcese que l'on a envie de citer est interminable : Taxi Driver, Raging Bull, La Valse des pantins, Les Affranchis, Les Nerfs à vif, Casino, Gangs of New York, Aviator, Les Infiltrés, Shine a Light, Shutter Island, Hugo Cabret, … et pour ne citer que les plus connus. En 2010, il a également réalisé le premier épisode de la série Boardwalk Empire.

Deuxièmement, pour en apprendre un peu plus sur l'histoire biblique, mais d'une façon ludique. En tout cas plus ludique que de lire la Bible. Cela dit, il est bien précisé que le film est basé sur le livre de l'écrivain grec Nikos Kazantzakis, intitulé La Dernière tentation, et non pas sur les textes sacrés.

Voilà donc déjà deux bonnes raisons de se lancer. Il ne m'en a pas fallu plus. J'ai vu et je ne sais ma foi pas quoi penser de La dernière tentation du Christ, une sorte de road movie biblique, ou plutôt spirituel.

Jésus (Willem Dafoe) est un homme tourmenté. Celui qui fabrique des croix pour les romains entend sans cesse Dieu s'adresser à lui. Il se présente en premier lieu comme un révolutionnaire. Contrairement à Judas (Harvey Keitel) qui veut lutter contre les romains par les armes, Jésus veut lui changer l'homme. Il aspire à ce que les violents et les riches, modifient leur comportement par Amour, au profit des pauvres et des malades. Il se découvre un talent d'orateur. C'est par ses discours d'Amour qu'il arrive à réunir des fidèles autour de lui. Il a des idées bien arrêtées et arriver à convaincre son entourage. En fait, le Messie s'apparente à une sorte de hippie avant l'heure, croyant à l'Amour universel et à sa force bénéfique.

Il a d'ailleurs des hallucinations, qui ne sont en l'occurrence pas provoquées par des stupéfiants en tous genres, mais par un jeûne de plusieurs jours. Pour l'instant rien de surnaturel, et encore moins de divin. Par contre, ces apparitions (son cœur, sous la forme d'un lion, Satan sous celle d'une flamme ardente), diminuent sa foi en l'Amour et l'incite à prendre la hache pour se battre.

Personnellement je ne peux comparer ce film avec la Bible, tant mon ignorance du texte n'a d'égal que mon désintérêt. Je le juge simplement sur le peux que j'y connais, sur l'histoire en tant que conte, et sur la manière dont elle est racontée par Scorcese.

Quoi qu'il en soit, Jésus réalise tout de même quelques miracles. Il commence par soigner un aveugle (ou peut-être que celui-ci avait juste les yeux encroûtés après une longue nuit de sommeil). Ensuite, il change de l'eau en vin (mais il est tout a fait plausible que le vin manque parce que l'organisateur de la fête en a bien assez bu, et qu'il s'est trompé sur le contenu de deux cruches). Puis, il ressuscite Lazare. Là encore, on a pu croire qu'il était mort, alors qu'il était inconscient, ou qu'il avait fait un arrêt cardiaque temporaire. Non mais stop, que l'on m'arrête, je blasphème de manière outrancière. Tout ce que je soutiens, c'est qu'une explication raisonnable est sûrement imputable aux miracles attribué à Jésus de Nazareth. Peut-être ont-ils tout simplement été inventés pour ajouter quelques lettres de noblesse à son CV, afin de lui donner encore plus de crédit.

Finalement, Scorcese nous le présente comme un homme, tout simplement. Pas un surhomme. Un homme qui veut servir Dieu, mais qui ne sait pas vraiment ce qu'il doit faire. Jusque sur la croix, Jésus est tiraillé entre le désir d'être un homme comme les autres, avec une vie paisible, une femme et des enfants, ou être le Messie, et mourir pour son Dieu. Personnellement je retiendrai ce message de Jésus : "peu importe la vérité, seul ce que les gens croient compte". Je pense que cette phrase définit parfaitement la notion de foi. Pour moi, les écritures religieuses sont à considérer comme des contes. Des histoires avec des idéologies, que l'on a réussi à vendre, siècles après siècles, peut-être parce qu'elles donnent tout simplement de l'espoir.

A l'affiche, on retrouve un grand Willem Dafoe (Platoon, Sailor & Lula, Animal Factory, Spider-Man), dans le rôle de Jésus, soutenu de près par Harvey Keitel (Thelma & Louise, La Leçon de Piano, Reservoir Dogs, Pulp Fiction), dans le rôle de Judas. On retient également les présences remarquées d' Harry Dean Stanton (Paul) et de David Bowie (Ponce Pilate).

La-derniere-tentation-du-Christ.jpg

La-derniere-tentation-du-Christ-3.jpg

La-derniere-tentation-du-Christ-5.jpg

Pour la petite histoire, Scorcese est de ces réalisateurs qui témoignent une certaine fidélité avec ses acteurs. Ceux qui ont le plus tourné avec lui sont :

Harvey Keitel : débute sa carrière cinématographique avec I call first, Mean Streets, Alice n'est plus ici, trois films de Scorcese, puis dans Taxi Driver, La dernière tentation du Christ.

Robert de Niro : Mean Streets, Taxi Driver, New York, New York, Raging Bull, La Valse des pantins, Les Affranchis, Les Nerfs à vif, Casino,

Leonardo DiCaprio : Gangs of New York, Aviator, Les Infiltrés, Shutter Island et prochainement The Wolf of Wall Street (2013).

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 3-5
commenter cet article

commentaires