Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 00:59

Elijah-Wood.jpgElijah Wood

 

Elijah Wood est un cas typique de ces acteurs qui ont explosé au grand public, par leur interprétation d'un rôle significatif, dans un film à succès (le plus souvent commercial). Ensuite lorsqu'un film sort avec un de ces acteurs, on se dit immédiatement : "tel film va sortir, avec Elijah Wood", une marque de qualité.

A partir de là, les médias, parlent et reparlent de plus en plus souvent de ces nouvelles stars, mondialement connues. Dans la presse people, pour nous dire qu'il ou elle a pris 2 kilos à St-Tropez, dans les critiques de cinéma, pour nous informer que sa prestation est encore meilleure que la précédente, ou sur des plateaux de télévision, pour de la promotion, où l'acteur répond alors au moins pour la 1'000ème fois aux mêmes questions.

Evidemment, à ce stade, le grand public a l'impression qu'il n'y avait rien, pour ces acteurs, avant ce grand film révélateur. Etaient-ils vraiment nés avant ? Honnêtement, je pense que peu de personnes peuvent citer un film où a joué Elijah Wood, avant Le seigneur des anneaux. Et pourtant ! Ce cher Elijah n'était pas à son coup d'essai, et de loin pas. Ses débuts remontent à sa tendre jeunesse et ont suivi une progression constante, jusqu'à devenir le beau et talentueux jeune homme que l'on connaît.

Reprenons dès le début :

Elijah commence sa carrière au cinéma, en 1989, à l'âge de 8 ans, par de petits rôles mais pas dans de petits films. Pour ses deux premiers films, il apparaît aux côtés de Christopher Lloyd et Michael J. Fox, dans Retour vers le futur II, de Robert Zemeckis, puis aux côtés de Richard Gere, Andy Garcia et William Baldwin (quelques bons films à l'époque),  dans Affaires privées de Mike Figgis.

A 9 ans, il joue dans Avalon, de Barry Levinson, pour lequel il est nominé aux Young Artist Awards. Ses rôles prennent de l'importance, notamment dans les drames Paradise (1991, avec Mélanie Griffith et Don Johnson) et Radio Flyer, de Richard Donner (1992). On le retrouve aussi dans Forever Young (avec Mel Gibson et Jamie Lee Curtis), en 1992.

Elijah partage ensuite la tête d'affiche avec Macaulay Culkin, dans Le bon fils (1993) et avec Kevin Kostner dans a chacun sa guerre (1994).

Il s'affirme progressivement, en tant qu'acteur principal dans Les Aventures d'Huckleberry Finn (1993), L'irrésistible North (1994) et Flipper (1996), l'adaptation de la série du même nom.

A l'adolescence, à 16 ans, Elijah Wood tourne la comédie dramatique The Ice Storm (1997), avec Kevin Kline, Joan Allen, Sigourney Weaver, Christina Ricci, Katie Holmes (un an avant d'apparaître dans la série Dawson), et Tobey Maguire (5 ans avant Spider-Man). La même année, il tient un rôle dans le film catastrophe Deep Impact (Robert Duvall, Morgan Freeman, Tea Leoni, qui d'ailleurs n'a pas fait grand-chose depuis).

Avant de devenir Frodon, Elijah tourne encore trois films. La mémoire volée (1998), une comédie dramatique où il partage l'affiche avec Rachael Leigh Cook. The Faculty (1998), un bon film d'épouvante fantastique de Robert Rodriguez, avec de jeunes acteurs de second plan Josh Harnett, Clea DuVall (plus tard dans Gosts of Mars, Identity, 21 grams, Zodiac, The Killing Room), Jordana Brewster (Fast & Furious 1, 4 et 5, Massacre à la tronçonneuse : le commencement), Framke Janssen (Goldeneye, puis X-Men, Trouble jeu) et des anciennes gloires Robert Patrick (58 minutes pour vivre, Terminator 2, Strip Tease, Copland, puis Spy Kids, Walk the Line, Mémoires de nos pères), Salma Hayek (Desperado, Fair Game, Une nuit en enfer, puis Dogma pour lequel elle obtient l'Oscar de la meilleure actrice, Traffic, Frida). Chain of Fools (2000), une comédie avec Salma Hayek, Jeff Goldblum.

Puis vint l'heure de la reconnaissance universelle, avec Le seigneur des anneaux - la communauté de l'anneau (2001), une magnifique adaptation du roman de J.R.R. Tolkien, réalisée par Peter Jackson. Le monde entier découvre cette incroyable histoire, et par la même occasion Elijah Wood. L'année suivante, Elijah tourne dans la seconde partie du seigneur des anneaux, Les deux tours, dans Imagine 17, une comédie dramatique et dans le drame Ash Wednesday. En 2003, en plus du 3ème opus du seigneur des anneaux, Le retour du Roi, il joue dans Mission 3D Spy Kids 3, de Robert Rodriguez, avant de tourner 2 ans plus tard sous ses ordres, dans le génial Sin City. Entretemps, il tient une place dans un autre film d'exception, Eternal Sunshine of the Spotless Mind, avec notamment  Jim Carrey, Kate Winslet et Kisten Dunst.

Sa carrière s'envole et les rôles se succèdent. La même année que Sin City, il tient le premier rôle de Tout est illuminé, une comédie dramatique de Liev Schreiber, Hooligans, drame dans lequel un américain, en séjour en Angleterre, se fait emporter dans une escalade de violence entre Hooligans, aveuglé par un esprit de camaraderie et de solidarité. Cette même année, il apparaît dans Paris, je t'aime, une collection de 18 courts-métrages, sur 18 arrondissements de Paris, réalisés par 18 réalisateurs et réunissant une fameuse liste d'acteurs. Il prête également sa voix pour le film d'animation Happy Feet.

En 2006, on le retrouve dans Bobby, d'Emilio Estevez (frère aîné de Charlie Sheen), aux côté d'une liste de stars longue comme la main. Bobby est un drame traitant de l'assassinat du frère de JFK, devant lui succéder après son propre assassinat.

En 2007, Elijah tourne dans Day Zero, mettant en scène trois amis et leurs réflexions lorsqu'ils reçoivent tous trois un ordre de marche pour partir en guerre. Film pas encore sorti sur nos écrans (qui ne sortira peut-être jamais).

En 2008, il joue d'abords dans Crimes à Oxford, d'Álex de la Iglesia (Action mutante, notamment), une intrigue sur une série de meurtres, avec John Hurt (Midnight Express, Alien, le huitième passager, Elephant Man, mais avec du maquillage, Dogville, V for Vendetta, Harry Potter) et Dominique Pinon (Delicatessen, La Cité des Enfants Perdus, Alien, la résurrection, Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Un Long dimanche de fiançaille, mais on vous rassure, il n'a pas joué QUE dans des Caro et Jeunet). Puis, il prête sa voix pour le film d'animation Numéro 9.

Il apparaît ensuite moins à l'écran, avec un rôle dans Mes meilleurs amis, en 2010, puis, il prête sa voix pour Happy Feet 2, en 2011. Comme tant d'autres acteurs de cinéma, il passe également à la télévision, avec un rôle dans la série TV Wilfred (2011) et prêtera sa voix à la série d'animation Tron : uprising (2012).

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Acteurs
commenter cet article

commentaires