Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 21:51

Deux films de John Carpenter

John Carpenter fait partie des maîtres de l'épouvante. La plupart de ses films sont connus et reconnus, avec en tête le violant Assaut (1976), et les deux films d'horreur emblématiques The Thing (1982) et Halloween, la nuit des masques (1978). Mais John Carpenter n'a pas donné que dans l'horreur et l'épouvante. Il réalise également deux films d'action d'anticipation : New York 1997 et Los Angeles 2013. Le deuxième n'est pas vraiment une suite du premier, mais tous deux mettent en scène le personnage de Snake Plissken, interprété par le badass belle gueule au sale caractère Kurt Russell.

 

3,5/5 - New York 1997 (Escape from New York, 1981)

Dans un monde où la criminalité est devenue intolérable, Manhattan a été isolée du reste du monde, et a été transformée en prison. Un mur d'enceinte entoure l'île, et les ponts la reliant au continent ont été détruits. Ceux qui sont envoyés dans la prison de Manhattan n'ont aucune chance de ressortir.

Lorsque l'avion du Président des Etats-Unis s'écrase pile sur Manhattan, le gouvernement n'a pas trente-six-mille solutions. Il faut envoyer un commando pour le ramener. Ce commando, ce sera Snake Pissken à lui tout seul. Il faut dire que Snake n'est rien d'autre qu'un ex-Lieutenant des forces spéciales, vétéran décoré de la troisième guerre mondiale. Au moment où l'avion du Président s'écrase, Snake est escorté vers la prison de Manhattan, pour purger une peine pour avoir commis un hold-up aux Réserves fédérales. Il est donc la personne idéale pour cette mission. Forcé par un chantage qui coupe court à toute négociation, Snake va se rendre sur l'île en essayant avant tout de survivre à une population extrêmement hostile.

Un casting hétéroclite avec Lee Van Cleef, une légende du western, dans un de ses derniers films, Ernest Borgnine, qu'une génération connaît surtout pour son rôle dans la série Supercopter, Donald Pleasence, bien connu pour son rôle du Dr Sam Loomis dans la saga Halloween, mais vu aussi dans des films comme La Grande évasion, Cul-de-sac ou THX 1138, ou encore Harry Dean Stanton, encore un vieux de la vieille, vu dans Alien, Sailor et Lula, Twin Peaks. On retrouve également Adrienne Barbeau, signant une troisième collaboration avec John Carpenter. Sa carrière se limitera presque uniquement à des rôles dans des films d'horreur et des apparitions dans des séries TV.

 

3/5 - Los Angeles 2013 (Escape from L.A., 1996)

Los Angeles 2013 n'est pas une suite de New York 1997, mais un nouvel épisode des aventures de Snake Plissken. Cette fois, le Big One est arrivé. Le tremblement de terre tant redouté sur la côte Ouest des Etats-Unis a eu lieu en 2000, et la Californie est séparée du continent. Après quelques événements politiques majeurs, donnant au Président un mandat à vie, la nouvelle île ne fait plus partie du territoire américain. Elle est utilisée comme terre d'exile et les personnes indésirable y sont envoyés.

Cette fois, Snake est envoyé sur l'île pour retrouver un prototype d'arme pouvant neutraliser les sources d'énergie. Cette arme a été détournée et remise au chef révolutionnaire de l'île, Cuervo Jones, par Utopia, la fille du Président ultra conservateur. Encore une fois, Snake n'a pas tellement le choix puisqu'on lui a injecté un poison, et qu'il obtiendra l'antidote qu'une fois de retour.

Carpenter aborde ici plusieurs sujet avec un regard critique : la chirurgie esthétique à outrance, l'Amérique trop moralisatrice, ou encore le racisme (anti musulman).

A l'affiche, on retrouve, parmi d'autres, le charismatique Steve Buscemi (Reservoir Dogs, Fargo, The big Lebowsky), Peter Fonda (Easy Rider, 3h10 pour Yuma), et l'inégalable Bruce Cambell (Evil Dead).

 

Mise à part ces deux films d'action intemporels, Kurt Russell et John Carpenter

Ont tourné trois autres films ensemble :

Le Roman d'Elvis (1979)

Kurt Russell interprète le chanteur Elvis Presley, regretté mais évidemment pas mort. Il redonnera ensuite sa voix à Elvis une nouvelle fois 15 ans plus tard, dans Forrest Gump.

The Thing (1982)

Grand classique du cinéma d'épouvante

Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin (1986)

Un bon film d'aventure, de l'époque des Indiana Jones et d'A la poursuite du diamant vert.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 3 -5-5
commenter cet article

commentaires