Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 00:42

4,5/5 - DANS LA VALLEE D'ELAH (Conditionnement)

Voilà un film qui réunit des atouts de taille. Un drame familial, relevé par une critique féroce et impitoyable de la guerre. Le tout est interprété par des acteurs extraordinaires, avec en tête Tommy Lee Jones (Le Fugitif, Men in Black, No Country for Old Men), dont on ne se lasse pas, et Charlize Theron (L'Avocat du Diable, Monster, L'Affaire Josey Aimes), qui encore une fois nous surprend. Juste derrière, Susan Sarandon (Les Sorcières d'Eastwick, Thelma & Louise, Romance and Cigarettes), Jason Patric (Génération perdue, Sleepers), avec une brève apparition de Josh Brolin (Les Goonies, No Country for Old Men, Planet Terror).

Cette grande claque a été réalisée et écrit par Paul Haggis, en 2007. Dans ce film, Haggis nous fait passer un message : on ne revient pas indemne d'une guerre comme la guerre en Iraq. Dans des conditions de survie extrêmes, face à des atrocités en série, et une dynamique de groupe, l'homme change, perd ses points de repère. Après une telle cassure, un tel traumatisme, un retour dans la société est vraiment difficile, presque impossible. Le cerveau est conditionné à agir par réflexes de survie, ce qui implique des comportements peu adaptés à la socialisation.

Cette œuvre, on l'a dit, est signée Paul Haggis. Son nom est encore peu connu, malgré ses précédentes performances. En tant que réalisateur, Dans la vallée d'Elah, est son troisième long-métrage. Mais c'est en tant que scénariste que Haggis s'est principalement illustré, avec à son actif des films comme Collision (Crash, qu'il réalise également), Million Dollars Baby, Casino Royale, ou encore Quantum of Solace. Il a obtenu, pour l'instant deux Oscars, ceux de meilleur film et meilleur scénario original, pour Crash.

Quant à l'histoire, c'est celle du soldat Mike Deerfield, qui disparaît peu de jours après être rentré d'Iraq. Son père (Tommy Lee Jones), un ancien inspecteur de la police militaire, va alors faire le déplacement pour enquêter sur sa disparition. Le corps de Mike, où ce qu'il en reste, et rapidement retrouvé. Il va alors mener sa propre enquête. En parallèle la police civile, représentée par le détective Emily Sanders (Charlize Theron), et la police militaire, représentée par le Lieutenant Kirklander (Jason Patric), mènent toutes deux une enquête, en désaccords sur la juridiction, liée à l'emplacement du meurtre.

Comme dit plus haut, Haggis n'épargne pas l'armée, et l'on comprend immédiatement quel est son point de vue sur la guerre, cette invention humaine qui transforme de jeune gens plein d'avenir en bêtes, et qui parfois ne reviennent jamais. On n'oublie pas la phrase terrible de maman Deerfield totalement anéantie, disant à son mari : "Tu m'as pris mes deux bébés Hank. Tu aurais pu en épargner un". Car le premier de leurs fils est également mort à l'armée, dans un accident, quelques années plus tôt.

Un film à voir pour les émotions qu'il dégage, pour ses excellents acteurs, et pour l'histoire, basée sur des faits réels.

Dans-la-vallee-d-Elah-3.jpgDans-la-vallee-d-Elah-2.jpg

Dans-la-vallee-d-Elah.jpgDans-la-vallee-d-Elah-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 4 -5-5
commenter cet article

commentaires