Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Le blog de Dr-Strangelove
  • Le blog de Dr-Strangelove
  • : Surtout du cinéma
  • Contact

Citation

"David Lynch sait si bien raconter des histoires que parfois on a l'impression qu'il en raconte une, alors que ce n'est pas le cas" Roman Polanski

Recherche

Liens

10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 20:51

3,5/5 - A DANGEROUS METHOD (Aux origines de la psychanalyse)

Sur tous ceux qui iront voir le film, 30 % ne seront pas si intéressés que prévu et s'ennuieront, 30 % ne comprendront rien, et 5 % d'adeptes et de professionnels en capteront chaque subtilité. Le restant appréciera tout simplement le film dans son ensemble, du point de vue de la qualité du scénario, ou des prouesses venant du jeu des acteurs, un point qui ne manquera pas de faire l'unanimité au sein des spectateurs.

C'est d'ailleurs d'entrée de jeu que l'on s'émerveille. On y voit Keira Knightley interpréter de manière magistrale les crises d'hystérie de Sabrina Spielrein. Et sa prestation si passionnée et si convaincante dure la totalité du film. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'actrice a beaucoup donné pour ce rôle. J'ose même spéculer quant à l'Oscar qu'elle mériterait de remporter. Cela dit, le talent de Keira Knightley ne nous était de loin pas inconnu. Malgré un ou deux précédents films, comme l'histoire à suspens The Hole, c'est dans Pirates des Caraïbes qu'on la découvre réellement. Puis, elle montrera ses talents d'actrices dans des films comme le cossu Domino, Orgueil et préjugés, nominée pour l'Oscar, le sentimentale Reviens-moi, ou encore l'historique The Duchess.

Aux côté de Keira Knightley, trois grosses pointures. Viggo Mortensen, en Freud borné. L'acteur américain fait déjà figure d'habitué dans la filmographie de Cronenberg, après A History of Violence et Les Promesses de l'ombre, même si, en premier lieu, le rôle ne lui était pas destiné. Vincent Cassel, interprétant Otto Gross, un psychiatre toxicomane prônant une liberté sexuelle quasi-totale. Cassel signe là une deuxième collaboration avec Cronenberg, après Les promesses de l'ombre. Michael Fassbender (Eden Lake, Hunger, Inglourious Basterds, Shame), incarnant Carl Gustav Jung, le célèbre psychiatre-psychologue-chercheur suisse.

Quel projet ambitieux que de s'attaquer à un sujet si complexe. Car David Cronenberg ne se contente pas d'une vague biographie des personnages et des histoires sentimentales qui les lient. Au contraire, les références et théories liées aux fondements de la psychanalyse sont omniprésentes, du début à la fin du récit. Et Cronenberg traite parfaitement maîtrisé du sujet. Il faut dire que ce n'est pas à la légère qu'il s'y est attaqué. En effet, Cronenberg a dit que l'idée lui était venue lorsqu'il était à l'université, il y a plus de 40 ans. Cronenberg réalise un film non seulement précis quant à la psychanalyse mais également très proche des faits.

Carl Jung expérimente une thérapie par la parole. C'est ainsi qu'il se rapproche de Freud, et de ses théories révolutionnaires. Le premier va, au fil des discussions, s'imposer comme le fils spirituel du second. Cette amitié et cette entente professionnelle vont durer jusqu'à ce que des différents, aussi bien professionnels que liés à l'amitié, les séparent. Sur le plan professionnel, Jung reprochera grandement les idées bornées de Freud, pensant que tous nos actes ont une origine sexuelle. Du côté sentimental, Jung s'éprend d'une passion amoureuse pour une patiente, Sabina Spielrein, relation qui va totalement à l'encontre de son éthique professionnelle.

Dans la continuité de l'œuvre du cinéaste, c'est sans doute une nouvelle recherche à propos de l'identité humaine que nous livre Cronenberg, mais cette fois d'un point de vue strictement psychologique. Les purs fans du réalisateur seront peut-être déçus, et regretteront des films comme Videodrome, Le Festin nu, ou eXistenZ, même si ce n'est pas du tout mon cas. Evidemment que l'on aimerait à nouveau voir du bizarre à la Cronenberg, mais l'évolution de sa filmographie est tout de même toujours aussi captivante et jouissive.

a_dangerous_method-1.jpg

a_dangerous_method.jpg

a_dangerous_method-4.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr-Strangelove - dans Critiques 3 -5-5
commenter cet article

commentaires